Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

My blog so chou

Lis, vis, aime

Les princes charmants n'ont plus la cote?

J'ai découvert avec deux ans de retard "Maléfique", le film de Disney, et ce pour deux raisons. Primo, mon fils s'estime désormais trop grand pour aller regarder un film de Disney au cinéma avec sa maman. Et secundo, je ne raffole pas particulièrement des prestations cinématographiques d'Angelina Jolie. Il a donc fallu attendre que le film passe à la télé pour que je le voie, et finalement il m'a bien plu.

Pour ceux qui ne connaissent pas le film, il est basé sur l'histoire de "La belle au bois dormant" en prenant comme personnage principal non pas la princesse Aurore, mais Maléfique, la "méchante" fée qui lui a jeté un sort.

Je mets méchante entre guillemets car, première constatation, la notion est relative. En effet, à l'origine, Maléfique était une fée sans histoire de la Lande qu'elle présidait. Sa confiance a été trahie par un humain, le prince Stéphane - le papa d'Aurore - qu'elle considérait comme un ami puis en grandissant elle en est tombée amoureuse. Pour se venger et pour protéger ses terres de la soif de pouvoir des humains, Maléfique a érigé une barrière d'épines tout autour, puis son coeur s'est petit à petit endurci, mais surtout elle a jeté la malédiction que nous connaissons tous à la fille de Stéphane, condamnant Aurore à un sommeil éternel duquel elle ne pourrait se réveiller que par un baiser d'amour sincère.

Et là, deuxième constatation et énorme révolution à mon avis pour un film Disney: Aurore va bien recevoir un baiser qui va la réveiller, mais ce ne sera pas celui d'un prince charmant! Disney est le producteur de contes de fées par excellence, je vous racontais dans cet article que j'en ai consommé en grande quantité quand j'étais petite. Mais déjà dans "Rebelle", on sentait les prémices d'un changement: une fille de roi et de reine qui ne voulait pas devenir princesse et ne voulait surtout pas qu'on lui colle un prince!

Sans pousser le féminisme à son paroxysme - je n'en suis pas une de toutes façons! - je trouve que cette manière de présenter les choses colle plus à la réalité et c'est très bien ainsi. Les films Disney continuent de distiller des leçons sans pour autant entretenir une illusion qui n'a pas lieu d'être:

- Le méchant n'est pas toujours celui que l'on croit! La méchanceté peut être la conséquence d'une trahison ou un mécanisme de défense, tout dépend de quel côté de la barrière on se trouve!

- On peut décider de redevenir gentil et aimant, rien n'est irréversible si la cause en vaut la peine.

- On peut aimer un prince - charmant ou pas d'ailleurs - mais il n'est pas super puissant, et il ne sert à rien de le mettre sur un piédestal qu'il ne mérite pas forcément!

Sinon, au rayon biscuits, on peut s'en procurer pour pas cher et au moins on est sûr de se régaler sans prendre le risque d'être déçus ;-)

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Rachel


Voir le profil de Rachel sur le portail Overblog

Commenter cet article

julinutile 01/11/2016 09:47

J'aime beaucoup trop trop ce film =)

Rachel 01/11/2016 16:20

J'ai bien aimé moi aussi :)

Petitgris 31/10/2016 13:18

L'idée de faire descendre le prince charmant dans un domaine plus proche de la réalité me paraît sensé et préservera d'amères désillusions ! J'ai toujours dévoré les contes de fée mais suis toujours restée dubitative devant les fins idylliques :D Bon Halloween Rachel Bisous

Rachel 31/10/2016 13:43

Tout à fait de ton avis Paulette! Je pense qu'une histoire proche de la réalité sera plus bénéfique à un enfant que d'entretenir une légende mensongère! Bon Halloween à toi aussi! Bisous