Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

My blog so chou

Lis, vis, aime

Vivre à l'ère Vigipirate

Dans les années 80 le SIDA faisait son apparition, une véritable pandémie qui a transformé les rapports amoureux. Finies les pulsions irrépressibles de se donner à un(e) bel(le) inconnu(e) après un bal populaire derrière la salle de fête du village, il faut freiner ses ardeurs! Ok, j'admets, c'est cliché, mais c'était pour dire que la spontanéité sexuelle n'était désormais plus de mise. Soit tu es prévoyant et tu te promènes avec un préservatif dans ton portefeuille, soit tu prends ton mal en patience. Puis passage obligé par la case dépistage du VIH avant de "consommer sans se protéger"!

Dans notre pays, ce mode de fonctionnement est entré dans les moeurs, et d'après les dernières statistiques connues, le nombre de contamination tend à se stabiliser (8000 à 9000 en 2010); le plus fort taux de contraction de la maladie concerne une tranche de la population bien identifiée et donc mieux encadrée et des traitements existent pour permettre aux malades de vivre plus longtemps. Peut-on dire que l'épidémie est endiguée? L'avenir nous le dira.

Mais un autre fléau tout aussi pernicieux et meurtrier sévit depuis quelques années: les attentats terroristes. Au nom d'une soi-disant idéologie obscurantiste on extermine ses semblables, on se fait exploser - tout ça pour avoir comme récompense d'hypothétiques 77 vierges rien que pour soi une fois passé de vie à trépas! - on détruit des vies, on sème la terreur et la désolation partout et en toutes occasions, sans distinction ni d'âge, ni de sexe, ni de races...

Je situerai le début de ce phénomène au 11 septembre 2001. L'attaque du World Trade Center a été comme un coup de pied dans la fourmilière, révélant la face la plus ignoble de l'humanité. Le plan Vigipirate créé en 1991 et qui était "en dormance" a été élevé à son plus haut niveau et depuis même l'échelle a été actualisée et l'"Urgence attentat" créée.

Certes le niveau d'alerte peut varier en fonction du taux de risque d'attentat, mais sans qu'on s'en rende vraiment compte, notre paysage quotidien a changé. Il nous est devenu tout à fait normal de voir déambuler dans les gares, les aéroports, les centres commerciaux, devant les écoles et dans de nombreux lieux publics très fréquentés ces militaires en treillis armés de mitraillettes; ils font presque partie du décor! Une présence certes rassurante mais qui nous rappelle que notre pays ne vit plus que dans une paix relative.

Crédit photo

On nous invite à être "vigilants". Oui mais comment? Que peut-on faire, face à un camion de plusieurs tonnes qui vous fonce dessus? Comment peut-on se protéger des balles d'une arme de guerre? Comment prévoir qu'un fou furieux va venir semer la mort à tel endroit ou à telle manifestation?

Quand tout cela va-t-il cesser?

Je n'en peux plus de mettre "Je suis Charlie", "Je suis Paris", "Je suis Kenya", "Je suis Nice", "Je suis Berlin"

Je n'en peux plus de voir ces morts par dizaines, ces vies détruites, ravagées, ces familles endeuillées, ces images d'apocalypse relayées par toutes les médias du monde entier et qui font le bonheur de certains que je ne qualifierais même plus d'humains...

Pour 2017 j'ai envie de changer d'ère! Je nous souhaite de sortir de l'état d'urgence, que Vigipirate puisse enfin se mettre en hibernation pour très très longtemps et que nos enfants héritent d'un monde de paix et d'amour riche de sa diversité...

#I have a dream...

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Rachel


Voir le profil de Rachel sur le portail Overblog

Commenter cet article

Petitgris 20/12/2016 11:00

J'ai le même rêve que toi Rachel : que ces "déchets humains" arrêtent de nous faire vivre dans la terreur ! Spontanément on pense qu'il suffirait de couper la tête de la bête immonde mais les gouvernements ont laissé à l'hydre le temps de faire des milliers de ramifications dans le monde. Nous sommes gangrènés . A notre niveau il ne nous reste plus qu'à rêver d'un monde meilleur... le plus vite possible. Bisous Rachel

Rachel 20/12/2016 11:05

Je frissonne en imaginant l'image de l'hydre, car c'est véritablement ça! Que laisse-ton en héritage aux générations futures, un monde larvé? J'ai envie de croire très fort que non. Bonne journée Paulette! Bisous