Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

My blog so chou

Lis, vis, aime

"Le gang des honnêtes gens" de Pierre Nemours

"Le gang des honnêtes gens" de Pierre Nemours

Il arrive dans la vie que les événements vous poussent à basculer du côté obscur de la force. C'est ce qui est arrivé à nos quatre compères, des citoyens lambda bien sous tous rapports que les circonstances vont transformer en braqueurs de banque. 

Le "chef de bande", Paul Récord est un ancien directeur quinquagénaire licencié de manière qu'il estime injuste, en mal de l'adrénaline que procure la gestion de grands projets. Il veut démontrer à Nordcoop, son ancien employeur, qu'ils ont perdu gros en se séparant de lui.

Puis il y a Francis Ballogne, un employé de banque qui a grand besoin d'argent pour pouvoir financer des soins coûteux que sa fille ne peut avoir qu'à l'étranger.

Ensuite il y a Norbert Souche, ce policier modèle dont la carrière stagne suite à un excès de zèle à ses débuts et que sa femme ne manque jamais de lui rappeler. Il voudrait lui démontrer qu'il n'était pas aussi minable qu'elle le prétend. 

Enfin il y a Raphaël Davila, cet architecte Pied Noir qui n'a jamais pu retrouver son niveau de vie d'antan une fois installé en métropole et envisage de partir vivre à l'étranger avec sa femme.

Tous sont convaincus du bien fondé de leur démarche, persuadés que braquer une banque pour des causes aussi "nobles" ne fait pas d'eux des malfrats. Ils ont monté leur plan avec minutie, soulevé les différents obstacles qu'ils pourraient rencontrer dans son exécution et les solutionner jusqu'à le rendre quasi-infaillible...

Mon avis:

Cette réédition d'un livre publié pour la première fois en 1970 sonne toujours aussi juste. L'injustice sociale est plus que jamais d'actualité, ce sentiment qu'éprouvent les employés de n'être qu'un pot de terre contre un pot de fer face aux géants de l'industrie ou de la finance suscite toujours autant l'indignation. Les protagonistes s'estiment floués et veulent prendre leur revanche. Leur statut autoproclamé de victimes leur donne le sentiment d'être honnêtes malgré tout.

Ce roman vous tient en haleine du début à la fin. L'auteur embarque le lecteur et le rallie à la cause des membres de gang. On en vient à oublier qu'ils s'apprêtent à commettre un forfait, on tremble pour eux!

Ce roman court et à l'écriture fluide sera votre meilleur compagnon pour l'été, bien installé sur un transat :)

Publié aux éditions French Pulp

252 pages

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Rachel


Voir le profil de Rachel sur le portail Overblog

Commenter cet article

Petitgris 28/07/2017 09:14

C'est vrai que dans la société actuelle les gens blessés considèrent comme juste de se venger. De plus , tant de magouilleurs sont blanchis que la frontière entre le bien et le mal bascule ! Je suis bien tentée par la lecture de ce livre. Merci d'en avoir parlé car je ne l'ai pas vu , pourtant le titre interpelle :) Bonne journée Rachel Bisous

Rachel 28/07/2017 16:40

Je te recommande vivement ce polar Paulette! Bonne journée! Bisous