Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

My blog so chou

Lis, vis, aime

Le temps

Le temps....

On dit que le temps est notre ennemi parce qu'il n'épargne personne et marque de ses empreintes les visages...

Il nous oblige souvent à courir car son manque se fait souvent ressentir, quand les vingt-quatre heures d'une journée ne nous suffisent plus...

Il peut se montrer intraitable dans une course contre la montre, quand il semble filer à la vitesse de l'éclair alors qu'on lutte contre une maladie et que le traitement a besoin d'un certain délai pour faire son effet...

Tout comme il peut nous paraître interminable quand l'ennui nous guette, ou quand l'impatience nous taraude.

Et pourtant il peut aussi être notre ami, pour panser une blessure au cœur par exemple...

Il peut nous apporter sagesse et sérénité, emportant avec lui des contrariétés somme toute sans grande importance, ne nous laissant que l'essentiel à apprécier, à savourer...

Il peut policer notre âme et transformer ce caillou jadis aux angles saillants et coupants en un doux galet, gommant certaines aspérités de notre personnalité pour mieux s'accommoder des spécificités des autres et fluidifier les relations...

Il a également le pouvoir de débusquer ces vilénies tapies au fond de certains êtres, cachées sous une tonne de faux semblants, tout comme il peut révéler le joyau qui peut sommeiller en quelqu'un.

Il raffermit les liens, en conforte d'autres et leur confèrent une solidité résistant à toute épreuve...

Le temps est relatif, il fait ce qu'il veut, il faut qu'on fasse avec...

Des bâtisseurs ont mis des siècles pour ériger Notre-Dame de Paris, cet édifice majestueux qui fait la fierté de Paris et des Parisiens, croyants ou non...

Et pourtant, il a fallu à peine quelques heures pour que les flammes réduisent en cendres la toiture, la charpente du XIIIème siècle et la flèche de la cathédrale. Hier nous avons assisté impuissants à ces monstrueux brasiers qui voulaient tout engloutir. Ces larmes que nous avions versées, nous aurions voulu qu'elles servent à éteindre cet incendie qui s'attaquait à ce témoin de l'Histoire qui nous est cher...

Encore une fois, le Temps va nous imposer sa loi - des années voire des décennies de patience - avant qu'on puisse de nouveau admirer la beauté de Notre-Dame partie en fumée en un claquement de doigts...

© Tiana Andriamirija

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Rachel


Voir le profil de Rachel sur le portail Overblog

Commenter cet article

Petitgris 16/04/2019 16:04

Comme tu le dis le temps est tour à tour fugace ou interminable selon notre humeur et nos attentes. Le temps permet d'effacer les blessures ou tout au moins il les adoucit. Pourtant hier mes larmes devant Notre Dame dévastée étaient surtout dues au fait que le temps ne me permettra sûrement pas de la voir rétablie ! Le temps est parfois cruel ! Bonne fin de dimanche Rachel Bisous

Rachel 16/04/2019 16:29

Eh non, nous ne serons plus là quand elle aura retrouvée sa splendeur...On aurait bien voulu voyager dans le temps justement pour pouvoir l'admirer une dernière fois...
Bon après-midi Paulette! Bisous