Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

My blog so chou

Lis, vis, aime

La grosse boulette de l'Humanité

Il ne se passe pas un jour sans qu'on nous avertisse du réchauffement climatique. Entre l'Amazonie, le poumon de la Terre, qui brûle, et les incendies qui ravagent les forêts africaines et d'ailleurs, force est d'admettre qu'il y a péril en la demeure...

Entre l'utilisation du plastique et l'empreinte carbone que nous laissons, nous ne pouvons définitivement plus vivre sans penser que nos habitudes quotidiennes auront des impacts sur la santé de notre planète. On exhorte chaque citoyen à devenir éco-responsable, à veiller à la bonne santé de notre maison commune, ou tout au moins à préserver ce qui peut l'être encore.

Notre mode de consommation est pointé du doigt : on gaspille, on surexploite nos ressources naturelles, alimentaires ou énergétiques. Et si le coupable était ailleurs?

Vous ai-je déjà dit que je suis en train de lire l'excellent livre "Sapiens" de Yuval Noah Harari? Il y dépeint l'histoire de l'Humanité et de son évolution, depuis la découverte du premier Homme à nos jours.

Il y aborde notamment la question de l'agriculture, la grande révolution qui a chamboulé les habitudes de nos ancêtres. Avec la découverte du blé, les hommes sont passés de nomades cueilleurs-chasseurs à sédentaires agriculteurs pour pouvoir s'occuper de cette source insoupçonnée de nourriture.

Si avant on cueillait et chassait pour se nourrir à sa faim, désormais avec la culture du blé on revendait le reste de ce qui n'a pas été consommé, on cherchait à produire encore plus et ainsi revendre la production à d'autres. Et pour pouvoir en produire plus, on a étendu les surfaces de plantation au détriment des autres plantes. Et pour pouvoir stocker l'excédent, on a construit des silos avec une habitation à côté pour surveiller les éventuels voleurs. Celui qui possédait le plus de blé était considéré comme riche et puissant. Ce qui a généré la cupidité et fait naître l'enjeu du pouvoir.

Depuis, l'Homme qui, auparavant, voyageait léger et ne possédait rien hormis les vêtements qu'il avait sur lui, aspirait à avoir des biens matériels qui lui étaient propres : le capitalisme est né.

On dit que l'Homme est le plus intelligent de tous les animaux. Mais en soumettant la Nature au service de ses besoins et de ses désirs, il a bouleversé l'écosystème et nous a tous condamnés. Désormais, l'Homme est un être asservi, complètement tributaire de ses nombreux besoins, il a perdu le contrôle de ses actes avec les conséquences désastreuses que nous connaissons tous...

J'ai conscience que le tableau est noir, aussi noir que les bois calcinés par les incendies ou le goudron qui encrasse nos poumons. J'ai conscience que le fait d'accuser nos ancêtres ne changera pas l'état actuel des choses et qu'il nous appartient de réagir pour laisser une planète pas trop amochée aux générations futures.

Je souhaite tout simplement que l'Homme soit suffisamment intelligent pour réparer le tort qu'il a pu causer à la Nature pour son propre bien et pour le bien de cette Terre qui nous est si chère.

 

Crédit photo: Bergadder sur Pixabay

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0

À propos

Rachel


Voir le profil de Rachel sur le portail Overblog

Commenter cet article

Petitgris 24/09/2019 10:05

Ne dit-on pas "blé" à la place de l'argent ? C'est le blé qui est à l'origine des changements donc de tous nos maux ! Au XXI ème siècle il est un peu tard pour réparer mais je pense que les humains responsables peuvent améliorer la situation en ne jetant plus leurs déchets partout, en évitant le gaspillage et en évitant le plastique ! Tout faire pour éviter les incendies et préserver le poumon de la planète est aussi à l'ordre du jour. Il faut donc prendre conscience que sauver la planète est l'affaire de tous ! Bon mardi Rachel Bisous

Rachel 24/09/2019 10:10

C'est vrai que l'argent c'est du blé! Espérons que tout le monde prendra conscience de l'urgence!
Bon mardi à toi aussi! Un peu gris et tristounet à Paris! Bisous