Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

My blog so chou

Lis, vis, aime

Asma: la rose noire du désert

asma

Elle aurait pu être à la Syrie ce que Rania est à la Jordanie: une reine de coeur. Elles sont toutes les deux belles, intelligentes, modernes et militent activement pour des causes qui leur tiennent à coeur. Mais la comparaison s'arrête là...

Car pendant que son pays était à feu et à sang, Asma, elle, faisait tranquillement du shopping à Londres...

Et pendant que l'armée de son mari décime le peuple de Homs, sa ville d'origine, Asma est plus préoccupée par la décoration de l'intérieur de sa maison que par l'horreur qui l'entoure. Son silence la rend aussi coupable que lui de ces exactions...

J'ai découvert le visage d'Asma el-Assad au détour d'un reportage en 2011, lorsqu'elle a créé le scandale en faisant du shopping à Londres comme si de rien n'était pendant que ses compatriotes se faisaient massacrer par son dictateur de mari. Asma, née et façonnée par le monde occidental. Cette femme moderne, émancipée, qui a mené de brillantes études continue de soutenir Bachar el-Assad envers et contre tous. L'amour peut-il rendre aveugle à ce point ou n'est-elle pas totalement libre de ses actes?

Comment cette mère de famille peut-elle rester indifférente au meurtre de tant d'innocents - femmes et enfants compris - elle qui porte en son sein la vie? Elle qui devrait être en train de consoler et réconforter ne semble aucunement touchée par tant de douleurs...

Cela fait déjà vingt-deux mois que la Syrie est plongée dans le chaos, la communauté internationale est horrifiée par la situation mais est incapable d'agir efficacement pour y mettre fin. Des images insoutenables de villes ravagées, de gens blessés ou tués, et Asma el-Assad de vanter son "doux pays"...

 Crédit photo: Getty Images

 

 

 

Asma: la rose noire du désert
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Rachel


Voir le profil de Rachel sur le portail Overblog

Commenter cet article