Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

My blog so chou

Lis, vis, aime

Enseignant: un métier au rabais?

Lire, écrire, compter, vivre en société...autant de notions qui nous semblent basiques, naturelles même!

Et pourtant, que d'heures de patience et d'investissement de la part des enseignants pour les faire acquérir à nos chers petits bambins.

Car nous, parents, sommes bien contents de fabriquer d'adorables petits diables anges, mais encore faut-il leur inculquer quelques petites choses pour que ces milliers de petits rois puissent cohabiter dans ce grand royaume qu'est la société. Les enseignants sont là pour prendre le relais des parents et pour combler quelques lacunes ou corriger quelques laisser-aller dans l'éducation de nos enfants.

Mission ô combien importante et périlleuse! Et pourtant, point de salaire mirobolant, ni de prime de risque pour ces personnes à qui nous confions l'avenir de nos enfants, et donc celui même de notre pays - excusez du peu! A peine plus que le SMIC (1.500€ net) pour un professeur de collège débutant! De plus, les candidats doivent être titulaires d'un Master 2 ou l'équivalent d'un Bac +5 pour pouvoir se présenter au concours du CAPES. A titre de comparaison, un ingénieur (bac+5) en début de carrière gagne en moyenne 2.000€ net par mois.

Résultat: pénurie de candidats et vocation en berne! Et l'attitude irrespectueuse sans cesse croissante des élèves n'arrange pas la situation...

L'actuel gouvernement s'est engagé à faire de l'Education Nationale une de ses priorités; M. Peillon souhaite recruter 43.000 enseignants. Espérons que la sécurité de l'emploi et les vacances à foison réussiront à séduire et rendre ses lettres de noblesse à un si... noble métier!

 

Enseignant: un métier au rabais?
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Rachel


Voir le profil de Rachel sur le portail Overblog

Commenter cet article

My blog so chou » Ode à la médiocrité? 16/04/2013 15:54

[...] Quand j’étais enfant, quand on demandait aux petites filles ce qu’elles voulaient faire quand elles seront grandes, elles répondaient: « Institutrice » ou « Hôtesse de l’air » ou « Médecin ». Maintenant elles disent « Je veux être célèbre! » Mais comment leur en vouloir quand les médias les abreuvent d’émissions qui leur donnent l’illusion d’une gloire facile et de tout ce que cela peut leur rapporter? Alors que les professeurs des écoles,  passent leur temps à faire grève pour qu’on revalorise leur salaire? J’ai d’ailleurs abordé cette question dans un de mes billets que vous pouvez lire ici. [...]

Corinne 12/12/2012 09:55

Je suis tout à fait d'accord avec toi !!