Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

My blog so chou

Lis, vis, aime

Thérèse Desqueyroux - François Mauriac

Therese_Desqueyroux

Je vais vous parler non pas du film qui vient de sortir récemment mais du livre.

Quatrième de couverture: Pour éviter le scandale et protéger les intérêts de leur fille, Bernard Desqueyroux, que sa femme Thérèse a tenté d'empoisonner, dépose de telle sorte qu'elle bénéficie d'un non-lieu. Enfermée dans la chambre, Thérèse tombe dans une prostration si complète que son mari, effrayé, ne sait plus quelle décision prendre. Doit-il lui rendre sa liberté?

L'histoire vue par moi:

J'ai eu le plus grand mal à entrer dans l'histoire car il y a énormément d'allers-retours dans le temps. La première partie du livre est consacrée à un long monologue de Thérèse, à sa sortie du tribunal, tout au long du trajet qui la mène à Argelouse: des souvenirs d'événements passés, des descriptions de son voyage, son imaginaire et ses appréhensions sur ce qui l'attend . Elle se remémore ce qui s'est passé au tribunal, ce qui l'y a amené, ce qu'elle va dire à son mari en rentrant. Elle parle de son entourage sur lequel elle porte un regard dur et blasé.

Thérèse Desqueyroux née Larroque, est issue d'une famille aisée des Landes. Sa destinée était toute tracée, il était prévu depuis longtemps qu'elle deviendrait l'épouse de Bernard Desqueyroux, l'autre famille aisée du village. Cette perspective ne l'enchante pas du tout puisqu'elle trouve son futur mari très bête, mais elle ne fait rien pour y échapper. Son mariage ne lui apporte aucune joie, et elle se soumet à ses devoirs conjugaux à son corps défendant et de ce mariage naîtra une enfant pour laquelle elle n'éprouve aucune affection.

Thérèse donne l'image d'une femme émancipée qui fume, qui a des préoccupations autres que maternelles, qui aspire à se cultiver et à connaître autre chose que cet univers de grands propriétaires terriens des Landes aux codes d'honneur très stricts et qui font prévaloir la famille et la société avant toute considération personnelle.

La seule personne qui trouve grâce à ses yeux c'est Anne la candide, celle d'ailleurs dont Thérèse sera jalouse car elle a osé braver le code établi pour vivre une passion, même éphémère.

Pourtant malgré cette vie qui l'étouffait, Thérèse n'avait pas prévu ni prémédité d'empoisonner son mari. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle a accepté la vie de recluse que lui a imposée son mari en guise de châtiment. Dans le village et la famille, il y avait une sorte d'omerta, personne ne parlait plus de l'affaire et Thérèse a tout fait pour sauver les apparences. Mais tout cela lui coûtait, elle se sentait mourir de l'intérieur et dépérissait à vue d’œil.

Son état alarmant amènera son mari à prendre une décision...

Thérèse Desqueyroux dont on peut saluer l'authenticité face à son entourage hypocrite et sournois, soucieux de soigner le paraître au détriment du reste. Victime ou coupable?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thérèse Desqueyroux - François Mauriac
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Rachel


Voir le profil de Rachel sur le portail Overblog

Commenter cet article

boule 22/02/2013 13:18

C'est tout à fait vrai. Et si François Mauriac a tout fait pour ne pas donner d'indication sur la période à laquelle cette histoire s'est passée, c'est parce qu'elle est toujours d'actualité malheureusement...

Petitgris 22/02/2013 13:16

Je pense que c'est la société et ses idées étriquées qui est coupable ! Bel après midi