Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

My blog so chou

Lis, vis, aime

Pourquoi j'ai quitté Théoriland

logoblogvlc1

Si certaines personnes éprouvent le plus grand mal à se remettre en question, moi c'est tout le contraire: j'ai l'auto-critique facile.

Malgré une enfance paisible et sans accrocs majeurs, je suis devenue une adulte qui manque cruellement de confiance en moi. Aussi, pendant des années, les livres de coaching en tous genres ont été mes fidèles amis.

Développement personnel, comment prendre confiance en soi, comment devenir un leader, comment être bien dans sa peau, comment élever un enfant, et j'en passe...j'en ai fait mes livres de chevet.

Sauf qu'au lieu de m'aider à trouver ma voie, je voyais à travers leur contenu ce que je n'étais pas, ce qui me manquait, et cela ne faisait qu'augmenter mon angoisse et mon manque de confiance.

Généralement, un livre de coaching est basé sur l'expérience du coach et de quelques témoignages de "coachés". A partir de ces témoignages, le coach essaie d'extrapoler et de déduire une théorie qui serait applicable pour des personnes dans le même cas.

Sauf que....

Nous sommes sept milliards d'humains, avec chacun notre vécu et nos expériences.

Nous percevons les choses chacun à notre manière, selon le moment, l'endroit, les circonstances.

Une théorie, sur le papier, paraît infaillible, mais quand elle est soumise à la pratique, on se rend compte qu'elle a aussi sa part de "ratés", sans que l'on sache pourquoi.

Un créneau qui marche du feu de Dieu, c'est le coaching amoureux. Or il n'y a rien de plus aléatoire et mystérieux que l'amour. Je n'ai jamais vu deux histoires qui se ressemblent, chaque histoire est unique. Il m'apparaît donc un peu gros de me baser sur les définitions avancées par ces livres pour déterminer si mon couple va marcher, ou si c'est vraiment l'homme qu'il me faut!

De la même manière, chaque enfant est unique, avec ses besoins et ses envies propres. Une maman sera plus à même de trouver la bonne façon d'éduquer son enfant et ne pas culpabiliser si elle ne suit pas exactement les conseils d'un livre ou si son enfant ne réagit pas comme indiqué dans le livre.

C'est pourquoi j'ai décidé de lever mon nez de ces bouquins, d'arrêter de faire la fortune de ces coachs  mais d'enrichir ma vie et faire mes propres expériences, c'est encore la meilleure école que je connaisse!

* crédit photo

 

Pourquoi j'ai quitté Théoriland
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Rachel


Voir le profil de Rachel sur le portail Overblog

Commenter cet article

boule 30/05/2014 08:52

Tu as complètement raison, l'IRL est le meilleur laboratoire qui soit pour éprouver les meilleures théories du monde :)
Bisous

Illyria 30/05/2014 06:46

Bonne idée! J'ai lu pas mal de blogs de développement personnel, mais c'est vrai qu'à chaque fois, ce qu'ils disaient ne me parlait pas vraiment... Il faut se servir de notre vie, de nos peurs, de nous pour avancer, se confronter à ce qui nous fait peur pour avancer, se concentrer sur ce qui nous pose problème à nous.
Et puis, c'est bien joli la théorie, mais le seul moyen d'avancer, c'est de concrétiser ça IRL :)

boule 26/05/2014 20:10

J'aime beaucoup ta conclusion: les coaches pensent plus à leur profit qu'aux biens de ceux qu'ils prétendent vouloir aider! Bonne soirée Paulette! Bisous

Petitgris 26/05/2014 19:42

Tu as tout compris :) Chaque individu est unique et les coaches en généralisant n'aident finalement personne en particulier . J'avais bien entendu suivi les conseils d'un coach pour élever Junior mais très vite j'ai décidé d'agir moi-même selon les besoins de mon fils et je ne le regrette pas. Les coaches sont avant tout des psychologues qui ont compris le profit qu'ils pouvaient tirer des nombreuses personnes qui doutent ! Bonne soirée Rachel Bisous